WHAT CAN WE HELP YOU FIND?

Skip to content
Hand icon

La violence fondée sur le genre

L’IFVS travaille à développer la capacité des communautés, aux quatre coins de l’Ontario, de répondre à la corrélation entre la violence fondée sur le genre, la consommation de substances, le risque de VIH et les résultats de santé des femmes.

À PROPOS DE LA VIOLENCE FONDÉE SUR LE GENRE

La violence fondée sur le genre (VFG) est toute forme de violence basée sur le genre, l’expression de genre ou l’identité de genre.

La VFG peut nuire à la capacité de négocier le consentement, le sécurisexe et d’utiliser des soins pour le VIH et de les poursuivre. Dans certains cas, des femmes vivant avec le VIH peuvent rencontrer un risque plus grand de violence émotionnelle, psychologique ou physique. En plus du sexisme, il existe d’autres formes d’inégalités sociales qui aggravent la violence à l’égard des femmes, par exemple le racisme, l’homophobie, le classisme et le capacitisme. Même si la VFG est signalée comme un domaine de préoccupation aux quatre coins de l’Ontario, les femmes font preuve d’une grande force et de résilience dans leur capacité de s’éloigner de situations de violence et de continuer leur vie.

%
Près de la moitié des femmes vivant avec le VIH qui ont participé à l’Étude de cohorte du Réseau ontarien de traitement du VIH ont déclaré avoir vécu de la violence venant de leur partenaire intime (VPI); chez les participants de sexe masculin, la proportion est d’un quart. Les expériences de VPI étaient au plus élevé chez les femmes bisexuelles, lesbiennes, bispirituelles ou trans. (2017)

The OHTN Cohort Study (OCS)

x
Les femmes autochtones du Canada ont déclaré des expériences de violence venant de leur conjoint ou non-conjoint à des taux presque trois plus élevés que les femmes non autochtones.

Ce n’est jamais acceptable : le Plan d’action pour mettre un terme à la violence et au harcèlement à caractère sexuel

L’IMPACT DU SOUTIEN COMMUNAUTAIRE

La sécurité physique, sexuelle et émotionnelle joue un rôle crucial dans la prévention du VIH et pour favoriser de meilleurs résultats de santé pour les personnes vivant avec le VIH.

Puisque la violence peut affecter la confiance et la connexion aux autres personnes, il est important que les communautés répondent à ses impacts par un soutien appuyé, des espaces accueillants ainsi que des soins centrés sur les femmes et tenant compte des traumatismes.
Des espaces qui vont à l’encontre de la stigmatisation et de la discrimination, et qui tiennent compte de la confidentialité et de la sécurité des femmes, sont attrayants pour les femmes et ont le potentiel d’améliorer leurs résultats de santé.
Si une femme vit présentement de la violence fondée sur le genre,
HébergementFemmes est une ressource utile pour prendre contact avec des maisons d’hébergement et des intervenant-es, au Canada.

« Étant donné que le VIH se transmet sexuellement, les gens ont l’impression que tu es sale, pas propre, que tu te l’es attiré. »

— Une femme vivant avec le VIH en Ontario

« Je ne peux pas signaler la violence et aller ailleurs : je suis financièrement dépendante de mon mari. »

— Une femme ayant un risque systémique en Ontario

QUE FAIT L’IFVS?

whai-icon-gbv-1.svg

L’IFVS est engagée à développer la sensibilisation et la capacité communautaire de répondre à la corrélation entre la VFG, la consommation de substances et les résultats de santé des femmes vivant avec le VIH. Nous effectuons ce travail avec des partenaires de la communauté ainsi que des femmes ayant une expérience vécue.

whai-icon-gbv-2.svg

L’IFVS tire des leçons du leadership des communautés autochtones, ACN et autres, et elle suit la voie qu’elles tracent, pour comprendre les besoins des femmes en lien avec la VFG et le risque de VIH, et pour y répondre.

RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES

Brochure

Femmes vivant avec le HIV et violence au sein d’une relation intime : Questions et réponses

Un guide pour les femmes vivant avec le VIH qui subissent de la violence d’un partenaire intime ou qui sont à risque d’en subir.

Rapport

Les femmes autochtones, le VIH et la violence sexospécifique

Un rapport du Réseau juridique canadien VIH/sida sur les liens entre la violence fondée sur le genre et le VIH chez les femmes et les filles autochtones.

X